Portraits #7 Le Papa


IMG_20160418_090310

Saïd Abdoul Hamid est « le papa » de l’Alliance depuis 2007. Régisseur et bien plus à l’AF Mutsa, il a permis la réalisation de plusieurs centaines de spectacles en tout genre. Portrait.

« Le Papa », c’est le nom sous lequel tout le monde vous connait. Il a surpris plus d’un artiste lors des présentations. D’où vient-il ?

Quand j’étais petit j’étais vraiment fort, on m’a donné ce surnom qui ne m’a plus quitté depuis.

En quoi consiste le travail de régisseur à l’Alliance Française?

Je fais un peu de tout et je m’occupe de toute l’exécution d’un spectacle, de la lumière au son en passant par la préparation de la scène. J’ai suivi une formation à Moroni à mon arrivée, mais c’est surtout par l’expérience que je me suis formé. Avant, je bricolais, je réparais les problèmes électriques surtout. J’étais entraîneur de foot aussi.

Vous êtes amateur de foot ?

Oui, je supporte le Barca et le PSG. Le Barca parce qu’il y a Messi et le PSG parce que je travaille à l’Alliance Française. Donc pour moi, pas question de supporter un club anglais ou allemand.

Qu’est ce que vous aimez dans votre travail ?

Les spectacles, les activités. J’aime être à la régie lors des spectacles. Les concours de danse en particulier parce qu’il y a toujours beaucoup d’ambiance. Depuis l’arrivée du nouveau groupe électrogène, le travail est devenu plus agréable. Nous pouvons enfin allumer les projecteurs de scène lorsque l’AF est alimentée par le générateur. Je me souviens encore d’une soirée il y a quelques années où le courant n’arrêtait pas de couper alors que l’on avait besoin des projecteurs.

Vous êtes très stressé lors des spectacles ?

Non, pas du tout. J’aime quand les gens viennent à l’Alliance. C’est ça notre but !

Le souvenir d’une bonne soirée ?

J’ai bien aimé la fête de la Musique l’an dernier. On avait prévu de la faire à la Citadelle mais au dernier moment, alors que tout était installé et que les balances étaient faites, il s’est mis à pleuvoir et on a dû déménager à l’Alliance. C’était chaud mais on a réussi et la soirée s’est bien passée.
Je garde aussi un bon souvenir du passage de Bo Houss* avec le collectif Tsenga lorsqu’ils étaient venus en concert à l’AF. On s’était beaucoup amusés avec eux.

Et lorsque vous n’êtes pas à l’Alliance, que faites-vous ?

Je reste chez moi, et je bricole ma voiture, pour la réparer. Et comme j’habite juste à côté de l’Alliance, je viens facilement s’il y a un problème ou si l’on a besoin de moi. Ca ne me dérange pas, au contraire !

*Artiste Mahorais