Actus Médiathèque


Rencontre avec Auteur

Mladjao Abdoul Anlym est arrivé en France en 2001, après avoir obtenu le bac aux Comores. Il a poursuivi des études de Sciences politiques à l’Université Paris 8. Il s’est spécialisé dans la théorie politique en travaillant sur Clausewitz et les fédéralistes américains.

Il est l’auteur de deux livres :

Rentre ou ferme-la (essai autobiographique) et Juste dans son injustice (roman).

Il animera une rencontre avec les lecteurs et toute personne intéressée  le mercredi 12 juillet à 16h à la Médiathèque.

 

 

Sélection du mois de juin 2017

La fille qui avait deux ombres

de Sigrid Baffert

Chaque matin, au réveil, Élisa s’attend à retrouver la maison à l’envers, les meubles déplacés, les placards chahutés ou encore la baignoire remplie à ras bord, comme c’est arrivé la nuit dernière. Pour Élisa, c’est sa grand-mère Rose qui est responsable de ce grand bazar. Car Rose fait des choses absurdes depuis quelque temps, comme ce rendez-vous pris chez un chirurgien esthétique pour changer de tête. À son âge ! Est-ce qu’elle ne serait pas plutôt en train de la perdre ? Obsédée par cette idée, Élisa se met à faire des rêves étranges, à ressentir des sensations bizarres. Elle est hantée par une ombre. Une ombre de trop. Alors, qui est la plus perturbée dans cette histoire, Rose ou Élisa ?

 

 

Sélection du mois de mai 2017

LA QUATRIÈME VÉRITÉ

de Ahmed Toiouil 

Lors d’un séjour touristique aux Comores, Camille avait rencontré Mchangama, dont elle était tombée follement amoureuse. Dix ans après, la jeune Française y revient, en quête de cet homme. Mais ce retour se révèle accablant. Elle est accusée du meurtre de sa femme de ménage et ne peut compter que sur son avocat pour la défendre. Dans ce roman, rempli de secrets et de révélations inattendues, Ahmed Toiouil dépeint, avec émotion, vigueur et complicité un amour interracial, fort malgré les contraintes du temps.

 

 

 

 

Sélection du mois d’Avril 2017

Après le salon du livre, l’ AF de Moroni enrichit de nouveau son fond local. A découvrir à partir du début du mois d’avril.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Livre du mois de mars 2017

« Celui qu’on dit monstre est l’expression la plus achevée de l’espèce. Celui que l’on dit monstre est terrifiant de beauté plutôt que d’être terrifiant tout court parce qu’il décèle avec une finesse inhumaine les failles des autres et les élargit et les aggrave, et il devient ainsi cet idéal de sombre masculinité que les mythologies prêtent aux dieux et aux démons. Quelle merveilleuse sensation que de plier une créature à sa volonté ! »

Dans une maison sur l’île Maurice, un vieux médecin à l’agonie est veillé par sa fille et par sa petite-fille. Entre elles et lui se tisse un dialogue d’une violence extrême, où affleurent progressivement des éléments du passé, des souvenirs, des reproches, et surtout la figure mystérieuse de la mère de Kitty, l’épouse du « Dokter-Dieu », qui a disparu dans des circonstances terribles. Elles ne le laisseront pas partir en paix

Ananda Devi sera l’invitée d’honneur de la 1ère édition du salon du livre – Comores Océan Indien. A cette occasion, elle présentera trois de ses œuvres:

> L’Ambassadeur triste (Gallimard, 2015)

Le Sari vert (Gallimard/Folio, 2009)
Et en exclusivité pour le Salon, elle parlera de
Ceux du large (Bruno Doucey, mars 2017); son recueil de poème

 

 https://www.salondulivrecomores.org/invites/

Nouveauté du mois de février 2017

product_9782070149919_195x320Les Prépondérants

Au printemps 1922, des Américains d’Hollywood viennent tourner un film à Nahbès, une petite ville du Maghreb. Ce choc de modernité avive les conflits entre notables  traditionnels, colons français et jeunes nationalistes épris d’indépendance.
Raouf, Rania, Kathryn, Neil,  Gabrielle, David, Ganthier et d’autres  se trouvent alors pris dans les tourbillons d’un univers à plusieurs langues, plusieurs cultures, plusieurs pouvoirs. Certains d’entre eux font aussi le voyage vers Paris et Berlin, vers de vieux pays qui recommencent à se déchirer sous leurs yeux. Ils tentent tous d’inventer leur vie, s’adaptent ou se révoltent. Il leur arrive de s’aimer.
De la Californie à l’Europe en passant par l’Afrique du Nord, Les Prépondérants nous entraînent dans la grande agitation des années 1920. Les mondes entrent en collision, les êtres s’affrontent, se désirent, se pourchassent, changent. L’écriture alerte et précise d’Hédi Kaddour serre au plus près ces vies et ces destins.

 

La médiathèque s’est enrichie en BD et romans pour plus d’aventures!
Pensez à nous rendre une petite visite!

bd